logo zwanzigquadratmeter, Projektraum, Berlin

Luc Mattenberger (CH-UK)

140 hours running art gallery

15. bis 29. März 2008


lucmattenberger
© Luc Mattenberger, 140 hours running art gallery, 2008

Eigens für den Projektraum zwanzigquadratmeter konstruiert der junge Genfer Luc Mattenberger eine faszinierende, fast lebendig wirkende Maschine mit dem Titel 140 hours running art gallery. Sie wird angetrieben von altem Frittieröl aus umliegenden Friedrichshainer Imbissbuden, dass sie in 140 Stunden brummend, speiend und geruchsintensiv um ihrer selbst willen verbraucht und recycelt.
Kein ungewöhnliches Set up für Luc Mattenberger, der immer wieder Maschinen und Motoren zu Kunstwerken umfunktioniert und mit 140 hours running art gallery zum ersten mal in Berlin zu Gast ist. Für sechs Wochen hat er auf Einladung von Eric Emery, dem Kurator von zwanzigquadratmeter, die Installation in Berlin entwickelt.



Une légère odeur de frite...

Un peu âcre, doucereuse même...Suivre ce parfum d'huile usée. Parcourir le chemin olfactif pour déchiffrer l'énigme. Parvenir à une cour intérieure, poursuivre l'intrigue qui se dérobe. Odeur pénétrante, presque dérangeante. Surtout en ces lieux. N'est-ce pas là l'emplacement d'une galerie d'art? On en douterait, les vingt mètres carrés de la bien-nommée zwanzigquadratmeter, soudainement envahis de bruit et de fureur.

Elle apparaît enfin, déchirant le mystère, elle trône en plein milieu de la pièce, sur son piédestal blanc. La machine. L'origine de tout, ou presque. Depuis les grandes années de l'utopie du progrès, celle des révolutions industrielles de la fin du XVIIIe siècle, elle accompagne toutes les avancées humaines. La machine: celle qui permet nos gestes quotidiens, qui sèche nos cheveux le matin et mélange la soupe le soir, elle nous emmène sur la route du sud ou l'autoroute du nord, dans l'inévitable quatre-roues. Elle abreuve aussi le supermarché, laboure les champs et coupe le gazon. Il suffit d'un simple clic pour la mettre en marche.

L'habitude et l'omniprésence de ces objets ont ôté toute splendeur à ce qui les meut. Et plus rien ne nous y émeut. Leur mécanisme nous étant délibérément et invariablement caché. Dans 140 HOURS RUNNING ART GALLERY, Luc Mattenberger éveille à nouveau à cette beauté, trop souvent dénigrée. Soulevons le capot ! Et redécouvrons le moteur et ses rouages. Le voici présenté sur son socle, telle une pièce de musée. Serait-ce alors la relique d'un temps qui disparaît ? L'utopie industrielle n'est plus, le moteur reste. Il reste, mais il est oublié, occulté. Luc Mattenberger répare ce défaut de vision et aiguille notre regard sur cet objet sculptural. L'artiste magnifie le cylindre, fait naître le pot d'échappement, esquisse le filtre à air. Les formes apparaissent, les volumes se dessinent, dans toute leur grâce géométrique. Une indéniable magie émerge de cet objet, mystérieux et opaque pour beaucoup. Coulissements de pistons, mouvements de soupapes, déflagrations prédisant l'explosion. Deux temps, trois temps, quatre temps, c'est une valse qui nous est jouée.

La machine vit ! Elle ronronne, tousse, aboie ou gronde selon la partition du moment. Elle respire et frémit, en attente d'une mission. Qui ne sera ici que celle de se montrer dans sa nudité la plus magnifiée, telle une Vénus naissant d'un concert de pistons, émergeant d'une brume polluée, dans des senteurs de friture brûlée. Poésie et provocation chantent ici sur une même mélodie. L'artiste éveille et réveille. Pour un nuage de fumée rendu visible, combien nous empoisonnent ?

En mettant en scène une odorante pollution, alimentée par l'huile usée des restaurants du quartier, Luc Mattenberger attire notre attention sur les solutions factices apportées aux maux environnementaux. Moteur Diesel et carburant végétal sont désormais érigés en unique issue au problème des énergies fossiles. Mais qui assumerait le parfum permanent d'innombrables voitures roulant à l'huile de friture? Aux visiteurs de 140 HOURS RUNNING ART GALLERY de le dire...

Séverine Fromaigeat, 2008



Weitere Infos auf:
lucmattenberger.com

Diese Ausstellung wird gefördert durch /
L'exposition bénéficie de l'aide à la production du


Fonds cantonal d'art contemporain (FCAC), DIP - République et Canton de Genève


mit Unterstützung von /
avec l'appui de:


zqm/info(at)zqmberlin.org impressum/(c)zwanzigquadratmeter 2017